KM3NeT

Résumé

KM3NeT une infrastructure de recherche en eaux profondes d’avenir, accueillant un télescope à neutrinos d'un volume d'au moins un kilomètre cube. Il doit être construit en mer Méditerranée. En Février 2006, l'étude de conception de l’infrastructure, financée dans le cadre du 6ème PCRD (FP6) de l'UE, a commencé. L'infrastructure de recherche KM3NeT a été distingué par l'ESFRI (European Strategy Forum on Research Infrastructures) pour être inclus dans la feuille de route européenne pour les infrastructures de recherche (European Roadmap for Research Infrastructures). La phase préparatoire de l'infrastructure, financée par le cadre du 7ème PCRC (FP7) de l'UE, a commencé en Mars 2008.

ANTARES, NEMO et NESTOR sont les projets pilotes de KM3NeT. Ils ont permis la mise au point des technologies de petites échelles. La conception, la construction et le fonctionnement du télescope à neutrinos KM3NeT sera poursuivi par un consortium formé autour des instituts actuellement impliqués dans les projets pilotes ANTARES, NESTOR et NEMO. Basé sur l'expertise de ces groupes de recherche, le développement du télescope KM3NeT est envisagé après un délai d'environ quatre ans de travaux en R&D pour la préparation et de quatre ans pour la construction et le déploiement.

Avec une résolution angulaire de moins de 0,1 degré pour la détection des muons, pour des énergies de neutrino de plus de 10 TeV, un seuil en énergie de quelques 100 GeV et une sensibilité aux neutrinos de toutes sortes et aux réactions courant neutre, le télescope à neutrinos KM3NeT sera unique au monde par sa sensibilité physique et donnera accès à des données scientifiques qui va faire avancer la recherche dans différents domaines, tels que l'astronomie, la recherche de matière noire, le physique des rayons cosmiques et des hautes énergies.

Description détaillée

De plus amples détails peuvent être trouvés sur le site web KM3NeT.