Objectifs techniques

La technologie utilisée pour les observatoires scientifiques câblés en eaux profondes en est encore à ses balbutiements. Cette situation est contrastée par le fait que l'exploration des fonds marins dirigée par l'industrie des hydrocarbures est désormais mature et les services sont facilement disponibles. Profitant de l'état de l'art à travers la coopération avec les acteurs en recherche et développement en ingénierie subaquatiques et la coopération avec des entreprises leaders et les PME de ce domaine (par exemple, Statoil, Alcatel, Fugro, Tecnomare), ESONET fournira les moyens nécessaires au développement et à l’implémentation effective des capacités d'observation permanente ayant une haute importance pour notre société. Cela signifie qu’ESONET facilitera l'introduction et l'adoption des normes dans le domaine de la recherche scientifique pour permettre l'interopérabilité du système au niveau de ses composants. En outre, le projet permettra d'améliorer les capacités en termes d'exploitation à long terme des systèmes d'observation. Cela se traduira par une meilleure efficacité en matière de coopération scientifique au niveau européen: par exemple, l'utilisation partagée des instruments et des capteurs pourraient être envisagées sur différentes plateformes.

L'intégration des principales sociétés et PME européennes dans le réseau d'excellence prévu sera bénéfique aussi bien pour les industriels que pour les institutions scientifiques. D'un côté, les utilisateurs scientifiques seront en mesure d'adapter le système d'observation à leurs exigences en respectant des solutions réalisable techniquement et économiquement. De l'autre côté, les entreprises européennes auront la possibilité d'adapter les techniques existantes et de développer de nouvelles méthodes innovantes pour le futur système d’observatoires océaniques. Ceci permet à ESONET de rester en phase avec les futures innovations technologiques.

L'industrie pétrolière et gazière fait un grand usage de véhicules télécommandés (ROV). Jusqu'à récemment, seuls quelques très rares instituts scientifiques européens (IFREMER, RCOM, NOC) avaient des robots sous-marins capables d'entretenir les observatoires de fonds marins. Un investissement majeur a maintenant été décidé. Ces engins télécommandés partiellement spécialisées sont en mesure de déployer l'instrumentation diversifiée nécessaires aux expériences sous-marines.

SERPENT ( Scientific and Environmental ROV Partnership using Existing i Ndustrial Technology), est un projet de collaboration entre des compagnies pétrolières, des entreprises industrielles et des institutions scientifiques. Ce projet montre le potentiel des robots sous-marins de travail pour le déploiement d'équipements scientifiques. Un objectif d’ESONET NoE est donc de fournir:

  • des procédures communes fondées sur les expériences au sein de l'industrie offshore et
  • des interfaces standards pour faciliter l'interopérabilité de ces moyens d’intervention sous-marine sur les différents observatoires européens.