Objectifs sociétaux et politiques

ESONET apportera une contribution significative au développement d'une stratégie thématique pour la protection, la conservation et l'utilisation durable de l'environnement marin.

Les trois cibles principales identifiées par rapport à ces objectifs, sont:

  • les acteurs socio-économiques qui utilisent des connaissances concernant l’impact du climat et du forçage anthropique sur les écosystèmes des marges continentales,
  • l'industrie européenne comprenant les PME et l'industrie du pétrole,
  • les organismes gouvernementaux.

Plusieurs PME des États Membres se sont regroupées pour créer une association qui est un partenaire ESONET: PESOS (Providers of Equipment and Services for Observatory Systems). PESOS entamera la construction d'une organisation de PME à l'échelle européenne avec les personnes intéressées dans la surveillance des écosystèmes des marges continentales européennes et les processus de fond marin. Cette association jouera un rôle majeur dans des groupes de standardisation. Plus précisément, ESONET indiquera les futures technologies de surveillance de l'environnement et les besoins d'innovation dans les domaines de l’exploration et l’exploitation des marges continentales et de l’océan profond. ESONET favorise le partenariat avec les industries et les fournisseurs dans les pages jaunes ESONET (ESONET Yellow pages).

Le réseau d’observatoires ESONET permettra également d'améliorer la protection de la société européenne contre les risques géologiques, en renforçant la capacité surveillance de la dynamique des marges européennes en temps réel.

Le transfert de connaissances auprès des utilisateurs permettra à l'UE et aux instances gouvernementales d’apporter une contribution significative à l'effort mondial de définition des stratégies pour les ressources marines et la gestion des écosystèmes et de faire face au changement climatique global. Les acteurs socio-économiques de la base de connaissance ESONET comprennent:

  1. les organismes d'évaluation, les scientifiques et les décideurs, par exemple CIPV,
  2. les organisations intergouvernementales, comme l’ONU/COI, l’ONU/FAO et le CIEM,
  3. les accords internationaux sur l'échange de données relatives aux risques, tels que les réseaux mondiaux sismographique comme GSN, FDSN et GEOSS,
  4. les conventions internationales, par exemple CDB, OSPAR,
  5. les organisations non gouvernementales (ONG),
  6. les agences nationales d’évaluation des pêches et celles s’intéressant au changement climatique,
  7. les directions concernées de la Commission Européenne, par exemple la Direction Générale des Pêches.

La diffusion des connaissances auprès du public européen sera facilitée par l'utilisation des centres d'information du public, comme les aquariums et les musées. Le transfert des connaissances ciblera spécifiquement les groupes d'âge jeunes, afin de favoriser l'orientation générale vers la science, encourager les carrières scientifiques et surtout de façonner une société européenne écologiquement sensibles. Le WP7 est dédié à ces objectifs.

D'une manière générale, l'approche ESONET répond à une nécessité stratégique de l'Europe consistant à renforcer l'excellence sur le sujet majeur de l'atténuation des risques grâce à la surveillance de l'environnement. Cela sera possible grâce à la restructuration des capacités de recherche existantes et à la manière dont la recherche est effectuée.