Objectifs de gouvernance à long terme

ESONET NoE est un tremplin permettant de créer un réseau d’observatoire sous-marin océanique qui restera en place pendant des décennies. Les coûts et les modalités de maintien d'un tel réseau nécessitent une approche concertée entre les différents organismes de financement des pays européens sur une longue période de temps. Les coûts estimés pour ce type de réseau à long terme ne peuvent pas être supportés par un seul pays ou la seule Union européenne. Les compétences requises pour créer et gérer des observatoires résident dans plus d'un pays et le temps nécessaire aux navires pour installer l'appareillage nécessite un effort combiné. Cependant, les avantages seront partagés par toutes les nations maritimes de l'Europe.

Pour estimer le coût des infrastructures et leur pérennité, le projet ESONIM a eu pour but d’établir des modèles techniques, juridiques et financières pour les observatoires des fonds marins. ESONET poursuivra cet effort en appliquant le modèle ESONIM sur les aires marines sélectionnées. Les agences de financement seront informées de l'avancement des travaux, les prestations futures et les possibilités envisagées.

La structure prévue pour la gouvernance du réseau européen d'observatoires marins (European Seas Observatory NETwork) que le réseau d’excellence (NoE) construira, n'est pas simple à déterminer. L'un des objectifs d’ESONET NoE est d'étudier les conditions juridiques, économiques et les politiques de recherche possibles de l'organisation et, dans le même temps, de mettre en place les éléments décisifs pour réussir sa réalisation. Les partenaires ESONET sont conscients du temps nécessaire pour la planification des engagements financiers qui durera au-delà de la vie du NoE. Le projet associé EMSO-PP mettra en place les structures juridiques.

Néanmoins, ESONET NoE a un plan préliminaire pour la construction de cette organisation. Le NoE assurera la promotion de ce plan, l’adaptera aux exigences des politiques de recherche, et présentera les plans à long terme issus de l'évaluation des premiers résultats. Ce plan préliminaire consiste à établir une structure interdépendante, qui se compose de:

  • une entité juridique à l'échelle européenne, en charge des responsabilités communes et des tâches (diffusion, gestion des données, standardisation, questions d'interopérabilité pour la maintenance, technologie, ...) fournissant les services essentiels et attribuant le Label ESONET. Il pourrait s'agir d'une association, d’une fondation, d’un groupement européen d'intérêt économique ou d'une mission consacrée à un institut européen;
  • plusieurs Entités Juridiques Régionales ESONET (Regional Legal Entity), propriétaires et gestionnaires de l'infrastructure et des activités sur un ou plusieurs sites ESONET.

Dans une première phase, ESONET va préparer la mise en œuvre de la communauté ESONET dans un institut virtuel VISO (Virtual Institute of Subsea Observatories).

 

Structure permanente d’ESONET